Aller au contenu

La Penoue

Localisation : Petit Mars (44)

Production : Maraîchage

Surface : 1,9 ha

Transmision d'une ferme au Petit Mars

Jean-Eric, maraîcher en biodynamie, souhaitait transmettre sa ferme de presque 2 hectares. Il a trouvé sur sa route Alain Olier qui a repris "ce grand jardin bio" en 2013. La Foncière Terre de Liens est intervenue pour faciliter cette installation, préserver ce site situé au nord de Nantes et assurer le maintien d’une activité agricole dans la continuité des valeurs chères à Jean-Eric.

Penoue 1 - Jean Eric (cédant) et Alain (paysan)

L'histoire de la ferme de la Penoue

Alain, cinquantenaire, avait déjà pratiqué le maraîchage dans les années 80, avant de se consacrer pendant 15 ans à la boulangerie bio. Il a fait le choix de revenir à l’agriculture et a saisi l’opportunité de reprise de l’activité de Jean-Eric, avec qui il partage les valeurs propres au mode de culture biologique : une production diversifiée de légumes de saison réalisée dans le respect de l’équilibre naturel entre les plantes, la terre et le sol. Alain poursuit la commercialisation de sa production au sein des AMAPs de la Penoue et du Plessis, créées par Jean-Eric. Ce sont près de quarante espèces de légumes de saison et d’aromates qui sont produites chaque année, pour garnir près de 110 paniers distribués toutes les semaines aux consommateurs.

Maintenir la production bio et les emplois

Pour Jean-Eric, Alain et Terre de Liens, il était primordial de maintenir cette ferme en agriculture biologique, d’autant qu’elle se situe au nord de Nantes, sur un territoire où la demande en légumes bio ne cesse de grandir. Assurer sa reprise, c’était aussi garantir l’emploi puisqu’en plus d’Alain, deux personnes travaillent sur la ferme à temps partiel.

Penoue 3 - Batiment
Penoue 2 - Légumes Alain

Le témoignage d'Alain Olier

"Après avoir travaillé en tant que boulanger bio, j’ai aujourd’hui la volonté de continuer à bien nourrir les gens. C’est le goût du beau et du bon qui m’a donné envie de reprendre la ferme de Jean-Eric. L’achat de la ferme par Terre de Liens me permet de bénéficier d’un outil fonctionnel sans avoir à financer l’acquisition. Cela permettra également à ces terres de rester en agriculture biologique après mon départ, comme Jean-Eric et moi le souhaitons. Produire en agriculture biologique, ça a toujours été mon credo, et même si ce n’est pas toujours évident, c’est un métier passionnant."